Table ronde autour du livre posthume de M. Le Professeur Léon Vandermeersch, Exploration de la culture chinoise, le 26 octobre 2023 au CREOPS

De gauche à droite : Tian Chen, Joël Bellassen, Antoine Gournay, Claudine Nédelec, Li Xiaohong, Christophe Decoudun, Yang Chen.

Cette rencontre, organisée par le Professeur Antoine Gournay (Sorbonne Université) et Mme Li Xiaohong (Université d’Artois), a réuni une quinzaine de personnes qui ont entretenu une relation avec Mr Vandermeersch, soit qu’ils aient mené des recherches sous sa direction, soit qu’ils se soient inspirés de ses travaux, ou enfin qu’ils aient contribué à l’édition, l’exégèse ou la traduction de ses textes. Il s’agissait de rendre hommage à ce grand sinologue, mais aussi de présenter l’ouvrage posthume Exploration de la culture chinoise qui vient d’être publié à Pékin par la maison Shangwu Yinshuguan sous la direction du Professeur Liu Hongyi. Mme Li Xiaohong a expliqué le processus qui a conduit à son élaboration en projetant sur Power Point des documents illustrant ses propres rapports avec Léon Vandermeersch qu’elle a fréquenté durant presque trente ans, ainsi que les voyages en Chine de celui-ci et ses relations avec divers sinologues : en collaboration avec Ou Mingjun de l’université Normale de Fujian, elle a rassemblé, du vivant de Léon Vandermeersch, tous les textes que celui-ci n’avait pas encore publiés, à l’exception d’un article déjà publié dans une revue chinoise, et elle les a traduits et annotés en chinois. Il s’agit de communications de colloques et de conférences faites en Chine au cours de ces dernières années, au nombre de vingt-deux. La plupart de ces textes portent sur les domaines que Léon Vandermeersch a explorés dans ses recherches : les relations entre les premiers signes de l’écriture chinoise et la pensée ancienne, les Cinq Livres canoniques (wujing) et le confucianisme, les pensées anciennes sur la philosophie, le droit et les arts, ses réflexions sur sa relation avec son maître Jao Tsung-Yi et son propre itinéraire de recherche. Mr Joël Bellassen, ancien professeur de l’INALCO et inspecteur de la langue chinoise pour l’Education nationale, qui a rencontré Mr Vandermersch en 1980 au cours du séminaire « Mots, systèmes idéographiques et pratiques expressives » organisé par Anne-Marie Christin à l’université Paris 7, a dit tout l’intérêt qu’avait représenté pour lui et la sinologie les points de vue de Léon Vandermeersch sur l’origine de l’écriture chinoise. Peng Changming, Professeur à l’université de Lille, a quant à elle surtout rendu hommage aux travaux de Léon Vandermeersch en mettant l’accent sur sa dimension comparatiste, Mr Vandermeersch ayant souvent aidé à comprendre la pensée et l’esthétique chinoise en les comparant avec celles de l’Occident.

Une grande partie de l’ouvrage regroupe certains des entretiens que Li Xiaohong et Ou Mingjun ont menés avec Léon Vandermeersch de 2018 à sa mort en 2021. Comme l’a remarqué Li Guoqiang, de l’université de Nanterre, l’intérêt de ces entretiens réside notamment dans le fait que Mr Vandermeersch explicite ses relations personnelles ou professionnelles avec les sinologues de son temps et éclaire certains aspects nouveaux de sa recherche. Claudine Nédelec, professeur de l’université d’Artois, a évoqué les relations entre son université et Mr Vandermeesch qui a plusieurs fois participé à des colloques organisés par le centre de recherche « Textes et cultures » ou par l’Institut Confucius. Enfin deux jeunes chercheuses Tian Chen et Yang Chen ont aussi évoqué leurs relations avec l’œuvre ou la personne de Léon Vandermeersch.

 



Citer ce billet
Creops (2023, 1 décembre). Table ronde autour du livre posthume de M. Le Professeur Léon Vandermeersch, Exploration de la culture chinoise, le 26 octobre 2023 au CREOPS. Carnet du CREOPS. Consulté le 30 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/nc0o

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search