L’animal dans l’imaginaire de l’Asie : alter ou alter ego ?

Colloque international organisé par l’Association Asie-Sorbonne en partenariat avec le Creops (Sorbonne-Université) les 13 et 14 janvier 2023

INHA 6 rue des Petits Champs, 75002 (salle Demargne) et sur ZOOM*

Ce colloque explore la polysémie de l’imaginaire de l’animal, tout particulièrement de l’animal sauvage, en Asie et ses fonctions : est-il un « alter ego », un animal protecteur, apportant à l’humanité ses pouvoirs propres ou un « alter » radical, qui représente un monde autre que l’humanité ? quels sont les enjeux de ces diverses représentations pour l’humanité comme pour le partage de la planète avec le monde animal ? Il nous semble que si l’homme acquiert symboliquement la puissance de l’animal, c’est à condition qu’il reste au-delà d’une frontière homme / animal réelle ou métaphorique.

Cette frontière physique homme / animal est de plus en plus souvent franchie, notamment par le braconnage, exposant l’humanité à de graves dangers sanitaires, dont la pandémie de la Covid a apporté la preuve. On postule que l’animal — ours, singe, tigre, renard, serpent est investi d’une altérité radicale, nécessaire. Sa totale domestication ou anthropomorphisation représenterait un danger, une perte de sens. Face à la disparition des espaces primaires et des peuples non modernisés, l’animal sauvage semble l’ultime réservoir de l’antimoderne, de ce qui échappe à l’anthropocène, ce qui n’est pas « pour » l’humanité. On fait donc deux hypothèses emboîtées : que les représentations animalières dans les cultures traditionnelles insistent sur l’altérité de l’animal et que cela a la fonction d’un avertissement : qu’à trop vouloir domestiquer le sauvage, l’humanité perdra une source d’altérité, essentielle à sa survie physiologique, mais aussi spirituelle.

Lien à demander à secrétariat@asie-sorbonne.fr

Vendredi 13 janvier

9h30 Introduction par Christine Vial Kayser, conservatrice du Patrimoine, HDR, présidente de l’association Asie-Sorbonne

9h40-11h30

Session I – Iconographie, littérature et pensée de l’animal en Chine ancienne

Présidence de séance : Fréderic Girard

Jingjing Han, doctorante ENS, Paris, Entre sauvage et familier, entre sacré et profane : Rat et souris dans la culture chinoise à travers les siècles

Rui Zhang, docteure en études chinoises, attachée à l’IFRAE (Institut français de Recherche sur l’Asie de l’Est), L’animal dans l’imaginaire de Zhuangzi (philosophe chinois de la fin du 4e siècle, avant N. E.)

Stéphane Laurent, doyen de la Faculty of Art, Design and Architecture de l’University of Johannesburg ; responsable de la Spécialité Arts décoratifs, mode et design à L’École d’histoire de l’art et d’archéologie de l’Université de Paris I Panthéon-Sorbonne : Le rinceau « habité » : Histoire, style et hybridation de l’ornement zoomorphe chinois

Questions/réponses session I

Pause café

11h30-13h

Session II – Iconographie, littérature et pensée de l’animal en Inde ancienne

Présidence de séance : Edith Parlier-Renault, directrice du Creops

Ronan Moreau, Maître de conférences en études indiennes, Collège de France, Du sauvage dans l’humain ? Questions d’altérité animale en Inde ancienne

Debdutta Sanyal, doctorante, Ashoka University (Sonepat, India), Of Neighs and Trumpets: Animals and Sovereignty in the works of the Indian poet Bāṇabhaṭṭa (7th century).

Samayita Banerjee, doctorante, Ashoka University (Sonepat, India), The Striped God of Sundarbans: Stories of Tigers and their overlord in a 17th Century Bengali Kāvya.

12h50-13h Questions/réponses session II

13h-14h déjeuner

14h-16h45

Session III – Iconographie, littérature et pensée de l’animal en Chine moderne et contemporaine

Présidence de séance : Christine Vial Kayser

Laura Boyer, doctorante EHESS Paris, Représenter l’animal en paix et l’animal en souffrance comme un alter-ego dans l’iconographie morale chinoise, de la période impériale tardive jusqu’à la République.

Marie Laureillard, maitre de conférences HDR, Université de Lyon2, Dystopies félines en Chine républicaine, de la “Cité des chats” de Lao She au “Royaume des chats” de Liao Bingxiong

Beixian Zhou, doctorante en études chinoises, Lyon 2, Du Théâtre du monde aux Empires, l’exploration des images de serpent en mouvement dans les oeuvres de Huang Yong Ping

Li Xiaohong, Maître de conférences émérite, Université d’Artois, Le serpent dans l’iconographie chinoise

Questions/réponses session III

Pause café

16h30- 18h 40

Session IV – Iconographie, littérature et pensée de l’animal en Corée et au Japon moderne et contemporain

Présidence de séance : Marie Laureillard

Okyang Chae-Duporge, maitre de conférences, Université de Bordeaux-Montaigne, La représentation du tigre dans l’art coréen

Isabelle Charrier, Les insectes mushi 虫 dans la poésie japonaise

Mary Picone, maître de conférences honoraire EHESS, Les Rites de commémoration pour les âmes des microbes et les scientifiques japonais : des animaux de laboratoire sensibles ?

Frederic Girard, directeur d’études émérite à l’EFE0, Diagrammes des dix étapes du Buffle de Kuoan Shiyuan avec une version japonaise, exemple de la place de l’animal dans le bouddhisme

Questions/réponses session IV

Fin de la journée

Samedi 14

10h- 13h

Séance V – Approches ethnographiques

Présidence de séance : Mary Picone

I-Ting Chen, Doctorante de la faculté de droit de l’université d’Aix-Marseille et avocate à Taïwan, La conviction du Maître Tigre à Taïwan et le Code de la protection du patrimoine culturel de Taïwan

Wei Cao, Doctorante en anthropologie à l’Université Lumière Lyon 2, Les divinités de territoire et leurs animaux domestiques à la frontière sino-tibétaine : croyance et représentation artistique (sur Zoom).

Anezka Mikova, doctorante en ethnologie et anthropologie sociale à l’université Charles de Prague, L’évolution du rapport à l’animal dans la culture kirghize d’Asie centrale : entre tradition et modernité

Maria Mélanie Chauveau, Postdoctorante EFEO, Terres irriguées : territoires perdus pour les animaux emblèmes de la communauté bishnoï, du Rajasthan.

TSAI Yi-Chung, doctorant en droit public à l’Université Aix-Marseille et avocat taïwanais, Croyances des aborigènes et protection des animaux sauvages à Taiwan

12h 30-13h Questions réponses et clôture du colloque

16h30 17h30 visite de l’exposition Un Bestiaire japonais, vivre avec les animaux à Edo-Tokyo. Max. 15 personnes. Maison du Japon 101B Quai Branly 75015 Paris 15 (réservation indispensable avant le 2 janvier).



Citer ce billet
Creops (2022, 19 décembre). L’animal dans l’imaginaire de l’Asie : alter ou alter ego ? Carnet du CREOPS. Consulté le 30 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/nc0d

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search